Lu dans ''Regards sur l'IE'' n°29, de mai 2009, sur les éditeurs de logiciels de veille:

"(...) la réalité économique les contraint à développer des logiciels génériques dont la personnalisation est limité et parfois même laissée à charge des utilisateurs par le choix des sources à intégrer, seule possibilité de customisation de l'outil". Frédéric Martinet, Regards sur l'IE #29, mai 2009.


regards_ie Ce paragraphe de l'excellent article d'Actulligence m'a tout de suite plu. En effet, un des grands enjeux de la veille est indéniablement la personnalisation. La personnalisation correspond à la réponse entière aux besoins préalablement définis dans un cahier des charges.

La personnalisation intervient à plusieurs stades de la veille:

  • Personnalisation des sources à surveiller: tous les sujets (marques/personnes/thèmes) sont différents et appels une définition de corpus hyper-personnalisés.
  • Personnalisation des traitements à opérer: les indicateurs varient selon les caractéristiques des corpus, et bien sûr selon les besoins en information
  • Personnalisation des outputs: les informations utiles sont sélectionnées en fonction du destinataire.

La personnalisation est un enjeu majeur de la pertinence de la veille. J'ai l'impression que cet enjeu prend d'autant plus d'importance dans le cadre d'une veille sur le web social: les sources à surveiller et les traitement à opérer sont dictés par les mouvements de l'opinion en ligne. L'output est le reflet de ces deux étapes.

outil_multifonction Pour en revenir aux outils, il est clair que la "réalité économique" ne leur permet pas de répondre à tous les besoins des utilisateurs. Les caractéristiques du web social diffèrent d'un thème à l'autre, d'une communauté à l'autre, d'un espace à l'autre: Comme on n'étudie pas de la même façon le thème de la téléphonie mobile, et le thème des médicaments, on n'étudie pas non plus de la même façon la circulation des informations sur les blogs, et les cristallisations des conversations sur les forums. De même, les notions de visibilité, d'autorité, de circulation rapide dans les sphères sociales (généralistes et spécialisées), sont des notions propres au web social, qu'il faut considérer.

Chaque sujet, chaque thème, chaque marque, est donc bien un sujet unique dans son traitement informationnel sur le web, et aspire ainsi à un traitement particulier en terme de veille. La définition des besoins doit se traduire en fonctionnalités. Pour chaque sujet, une stratégie d'outil de veille doit donc être mis en place.

Dans ce cadre, la stratégie d'outil comprend notamment les activités indispensables suivantes:

  • combler les lacunes du logiciel, en terme de recherche, collecte, et traitement de l'information
  • intégrer et supprimer des nouvelles sources d'informations
  • adapter les fonctionnalités en fonction des circulation et des "dynamiques" d'opinion
  • ré-adapter les fonctionnalités en fonction de l'apparition des nouveaux espaces (blogs, forums, facebook, twitter....)
  • déterminer les fréquences de "mise à niveau" du logiciel

personnalisation

Ainsi, la personnalisation se concrétise via une véritable stratégie d'outil de veille, coordonnée avec la personnalisation de la veille. Une stratégie indispensable à mettre en place dans le cadre d'une veille avec outils, sur le web social.

 crédit photos: Regards sur l'IE, Wenger et Abondance